Le Projet

Créer du lien social grâce aux pratiques artistiques dans un but de développement durable, avec un mini voilier frugal créateur de rêves… jusqu’à la Banquise Arctique !

Un Poussin sur la Banquise c’est :

  • Une expédition de Bretagne au Grœnland ayant pour prétexte de jouer une œuvre musicale sur la banquise.
  • La construction d’un voilier innovant de 6m, Poussin, conçu pour les hautes latitudes par Sébastien Roubinet, expert en navigation polaire. En ligne de mire une recherche d’autonomie allant dans le sens du développement durable (dessalinisateur manuel, panneaux solaires, moteur électrique, pédalier pour produire de l’énergie, aliments à base d’insectes… ).
  • Une création artistique façonnée par les rencontres : une forme croisée, entre le documentaire et le ciné-concert.
  • Une réflexion autour de la question : comment vivre pleinement en limitant notre impact sur l’environnement ?

Un Poussin sur la Banquise est un projet à taille humaine, qui allie innovations et rêves, partages et technologies, sciences et feeling, avec pour moteurs : quêtes, défis… à la force du vent. Le cap ? la recherche de sens !

Un poussin sur la banquise ? N’importe quoi ! T’as vu ça où ? !…

Concevoir un poussin sur la banquise… humm… pas évident. Mais en y regardant de plus près, sous un autre angle, et en rassemblant des qualités humaines dans une même direction, tout devient possible ! C’est du moins ce que nous allons tenter de démontrer avec l’équipe réunit autour de ce projet.

Il s’agit là de générer un questionnement, un regard vers l’avenir.

Comment faire face à ce qui, pour un nombre croissant d’entre nous, semble inéluctable, l’effondrement de notre civilisation ?

Réduire ses besoins pour donner de l’importance à l’impalpable, donner de l’importance à l’impalpable pour réduire ses besoins, aspirer à une vie plus simple, plus proche de la nature, plus spirituelle, où la richesse intérieure prend le pas sur l’argent et la société de consommation, il y a sans doute là un monde à explorer…

Avec comme cap le développement durable, nous allons suggérer quelques pistes, pour ouvrir d’autres chemins, et explorer ainsi des voies profondes, propres à chacun de nous.

Un projet mêlant art et aventure à bord d’un voilier minimal et innovant, de Bretagne à la banquise Arctique, là où le réchauffement climatique est palpable.

Jouer de l’accordéon sur la banquise, prétexte de cette expédition, serait-ce le symbole d’une utopie ?

Sortir de sa zone de confort, dépassement de soi, apprendre à se satisfaire de peu, changer ses habitudes, s’inventer des défis, prendre confiance en soi ou encore avoir l’estime de soi, ce sont autant de parallèles à faire avec les pratiques artistiques.

La pratique artistique est une façon de se réaliser, de grandir, en observant le monde qui nous entoure avec, sous-jacente, l’idée de partage. C’est aussi, dans la majorité des cas, un faible impact sur notre environnement.

Lors de cette aventure, Sébastien Baron, marin et artiste forgeant son univers depuis le plus jeune âge, ira à la rencontre de différentes cultures, poussé par le vent.

Pour entrer en contact avec les populations, il utilisera son bagage artistique multiple acquis depuis une vingtaine d’année de manière professionnelle, et jusqu’au bout du monde. Les deux domaines de prédilections seront la musique et la magie, deux disciplines artistiques à pratiquer en société, faciles à mettre en œuvre de manière spontanée, et ayant pour caractéristique commune l’universalité.

A son retour en Bretagne, Sébastien Baron réalisera un ciné-concert qui permettra de présenter les enjeux de cette aventure dans un format léger et propice à la discussion.

Rendre accessible, donner des clefs à la création, inviter au partage, à l’échange.

Des ateliers artistiques seront proposés à des élèves, en Bretagne, durant l’année scolaire 2021/22.

Amoureux des arts croisés, Sébastien invitera les enfants à tester, gouter diverses disciplines artistiques : initiation à la magie, musique, manipulation d’objet, théâtre, expression corporel, réalisation d’un film à la Méliesse.

L’ ultime atelier avant le départ pour le Grand Nord visera à fabriquer des petites maracas à partir de bouchons métalliques qui seront récupérés par les enfants, puis remplis de semoule. Ils pourront alors les personnaliser à leur guise. Le résultat sera donc une œuvre plastique/instrument de musique, faite avec les moyens du bord.

Les ateliers seront filmés.

Les maracas seront ensuite embarquées à bord de Poussin puis offertes à des écoliers(ères) Inuits, suite au visionnage des vidéos tournées en Bretagne. Une communication par l’image, sans mot.

Les enfants Inuits seront invités à en faire de même et Poussin transportera jusqu’ en Bretagne le résultat de leurs créativités.

Pour les plus grands seront proposées des créations musicales à partir d’éléments de leur quotidien, avec les moyens du bord. Ex : carillons de glace, shakers fait avec des seaux remplis de cailloux, chant, percussions corporelles, son avec de l’eau, carillons éoliens, etc, libre cours à l’imagination !…

Des propositions seront également faites autour de la magie, de manière impromptu. En apprenant un unique tour de magie chacun de leur côté, les habitants du village qui le souhaitent pourront alors présenter leur nouveau savoir à d’autres, et l’échanger par la suite. En quelque sorte il s’agit là de mettre en place un laboratoire créateur de lien social, grâce aux pratiques artistiques, en respectant l’environnent.

En cohérence avec son objectif, le mini voilier Poussin rassemblera de nombreuses innovations techniques visant à avoir un impact réduit à son minimum.

La conception de Poussin, un voilier de 6m, a débuté en mars 2020. Sébastien Roubinet s’est proposé d’en être l’architecte. Grâce à ses expériences en milieu polaire, nous avons imaginé de nombreuses innovations qui le rendront à la fois sûr, confortable et avec un faible impact environnemental: moteur électrique sans hélice (FinX), alimentation en panneaux solaires et pédalier, résine bio-sourcées, etc.

La construction, réalisée par Sébastien Roubinet, débutera mi-novembre 2020. Sa première mise à l’eau est prévue pour avril 2021.

L’appareillage de Bretagne vers l’Arctique est quant à lui prévu en Avril 2022, pour une expédition de six mois. Le point d’arrivée est un fjörd de la côte Est du Groenland, à la limite sud de la banquise estivale, là où la société de consommation peine à pénétrer…

C’est l’occasion de se confronter à d’autres façons de vivre, et d’en retirer un témoignage, une expérience.

Le retour en Bretagne est prévu en octobre 2022, les premières du ciné-concert en décembre.

Ci-dessous un exemple d’échange entre des enfants bretons et Cap Verdiens, lors du précédent projet L’Effet Indigo.